LE BETON EFFET MARBRE

Equinox est revenu à son premier amour : le béton ! Hé oui, nous ne sommes pas architectes pour rien :-)

En fait, la toute première fois qu'on s'est retroussées les manches à trois, c'était pour faire des objets en béton. A l'époque nous avions réalisé d'une part un soquet pour une jolie suspension avec une grosse ampoule et d'autre part des petits vases aux formes géométriques. Vous trouverez les tutoriels pour les réaliser ici et .

Mais revenons au projet du jour. Nous voulions cette fois-ci faire des petits pots pour des mini plantes grasses ou cactus. On l'avoue, on a aussi un truc avec le végétal :-) Il est très présent dans nos intérieurs.



Les pots sont en béton bien évidemment. Et pour lui ajouter une touche d'élégance nous avons réalisé un effet marbré. On vous livre ci-dessous les recettes de fabrication étape par étape si vous avez envie de vous lancer dans l'aventure du béton :



LES MOULES

Première étape, trouver des moules aux formes qui vous plaisent. Pensez récup et soyez attentifs aux emballages des produits que vous consommez : bouteilles en plastique, pots de yaourt, Tupperware, gobelets,... Offrez-leur une seconde utilité avant de les jeter.
Dans le choix des moules, il faut être attentif aux dimensions en fonction de la plante à laquelle le pot est destiné. Il faut prévoir un premier grand moule dans lequel vous verserez le béton et un deuxième que vous insérerez dans le mélange encore frais pour créer l'évidement où vous viendrez placer la plante. Veillez donc à ce qu'il ne soit pas trop petit pour laisser un peu de place pour que les racines de votre petite protégée s'y sentent bien. Nous avons opté pour des moules cylindriques mais tout est possible : des carrés, des demi sphères, des formes géométriques, ... soyer créatifs ! Vous pouvez également les réaliser vous-même. On vous  reparlera de cette option une prochaine fois ;-)
Autre détail important pour ce projet et vous comprendrez la raison un peu plus bas, c'est  d'utiliser des pots de préférence transparents. A Bruxelles, vous trouverez une mine de contenants de ce type chez AVA.



LA ZONE DE TRAVAIL ET LE MATERIEL

Prévoyez du temps devant vous. Une belle après-midi bricolage seul(e) ou entre ami(e)s ! Installez-vous sur une grande table que vous aurez protégé préalablement d'une bâche en plastique et de carton. Entre le ciment qui est une fine poudre très volatile, les éclaboussures et les coulées de béton, vous aurez vite fait de salir tout votre espace. Protégez vos mains avec des gants en plastique (le ciment est corrosif) et vos vêtements avec un tablier, ne sait-on jamais.

LE BETON

Venons-en maintenant au béton ! En construction, par exemple pour faire des éléments structuraux, il se compose d'un mélange de ciment, de sable, de gravier et d'eau ainsi que d'armatures métalliques pour le béton armé. Pour de petits objets comme les nôtres, on utilise uniquement du sable comme granulat. Choisissez un sable blanc pour éviter les tâches brunâtres dans votre béton et le plus fin possible pour une meilleure finition. Le ciment aggloméré à l’eau forme une pâte qui va durcir en séchant, assurant la solidité et la résistance du béton. Idéalement, il est bon de rajouter de la fibre de verre pour assurer la solidité de votre création.
Les proportions exactes varient en fonction de la destination du mélange (mortier pour maçonner, mortier pour cimentage, béton structurel ou non, ...). Pour les pots la proportion suivante est conseillée : 1 volumes de ciment - 2 à 3 volumes de sable - 1/2 voir 2/3 de volume d'eau. 
Reportez-vous aux instructions sur le produit que vous utilisez : il existe de nombreux ciments différents, et à chaque composition chimique correspond un dosage d’eau optimal.



Vous pourriez aussi ne pas vouloir mettre de sable si vous chercher à obtenir un aspect le plus lisse possible mais vous perdrez alors quelque peu en résistance. Toutefois, si toutes les parties de votre objet qui seront visibles sont coulées contre des surfaces de moule très lisses, même avec du sable fin, vous obtiendrez un très bel aspect. On vous explique plus bas notre astuce à ce sujet. A noter qu'on apprécie également l'aspect rugueux et granuleux que peut avoir le béton, cela fait son charme ! Brut de décoffrage comme on dit dans le métier :-)

GACHER
Mélangez, dans un grand bac ou dans un sceau, le ciment, le sable et la fibre de verre. Rajoutez ensuite l'eau et mélangez énergiquement. Utilisez des ustensiles que vous n'avez pas peur de salir (une vieille cuillère, une truelle, une spatule, ...) ou si vous préférez mettre la main à la pâte (rien de mieux pour éliminer les grumeaux), utilisez des gants car, entre le ciment corrosif et le sable rugueux, votre peau en aura besoin. Si vous vous lancez dans de grandes quantités, n'hésitez pas à utiliser un bras mélangeur fixé au bout de la perceuse.


Le dosage de l'eau est primordial pour garantir la solidité et la durabilité optimale du béton une fois sec. Avec trop d’eau, votre mélange restera friable après le séchage. A l'inverse, si vous ne mettez pas assez d'eau, votre mélange sera trop pâteux et vous aurez du mal à le couler, remplir tout l'espace de votre moule et faire évacuer les bulles d'air.
Versez donc l'eau en y allant petit à petit jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse et fluide, ni trop liquide, ni trop pâteuse. Surtout assurez-vous qu'il ne reste aucun grumeau. Le mélange doit être consistant mais encore coulant un peu comme une pâte à gâteau.
Allez-y au feeling ! Testez, ratez, recommencer... On apprend de ses erreurs, cela fait partie de l'expérience !

COULER

Petite astuce préalable pour faciliter le démoulage (et pouvoir réutiliser les pots plusieurs fois), il suffit d'huiler l'intérieur des moules avec une huile alimentaire avant d'y couler votre béton. Au plus votre moule est rigide, au plus cela vous sera utile sinon bonjour la galère du démoulage. Si le moule est en plastique assez souple ou en polystyrène vous devriez vous en sortir sans cette étape avec toutefois l'éventualité de devoir découper votre moule qui sera alors à usage unique. 

Les choses sérieuses peuvent maintenant commencer ! Versez la mixture dans le grand pot. Pas jusqu'à ras bord car vous allez ensuite y insérer le deuxième pot ce qui va faire monter le niveau du béton. Pour assurer la solidité de votre pot, lorsque vous glissez le 2ème récipient, l'important c'est de bien vérifier que l'épaisseur de béton reste suffisante entre les deux moules. Aussi bien latéralement qu'en partie inférieure, mieux vaut conserver 1 voire 1,5 cm. Un bord trop mince a plus de chances de casser. Avec la pression de l'eau, vous verrez que le pot intérieur aura tendance à remonter (aaah la fameuse poussée d’Archimède). Pour le maintenir bien en place, lestez-le avec du poids en y plaçant par exemple des pièces de monnaie.
Pour terminer, rajoutez au besoin encore un peu de béton pour arriver au bord de votre grand moule.


FAIRE VIBRER

Chose importante à ne pas oublier : faites vibrer correctement le béton. Cette étape sert à faire évacuer les petites bulles d'air emprisonnées dans le béton qui risquent de le fragiliser. Pour cela, tapotez doucement toutes les parois de votre moule sans oublier le fond en tapant la base du récipient contre la table. N'y allez pas trop fort pour éviter de faire remonter trop d'eau ce qui déstructurera le mélange.

ATTENDRE

A présent, il ne reste plus qu'à faire preuve de patience en laissant les réactions chimiques se faire.
Ne laissez pas sécher votre pot près d'une source de chaleur ou en plein soleil car il va sécher plus vite en surface qu'à l'intérieur avec pour conséquence des tensions dans la structure du béton et des risques de fissures. Pensez plutôt à conserver un environnement humide en couvrant vos pots avec un sac plastique pour bien garder la chaleur et l'humidité à l'intérieur du moule. L'expérience des chantiers nous est bien utile pour ce petit projet déco ! 
L’eau du mélange peut parfois remonter à la surface, ce qui est bon signe : n’hésitez pas à l'évacuer délicatement du moule de temps à autre pour accélérer le processus.


DEMOULER

Avant de démouler vos créations, le béton doit sécher au minimum 24H à 48H. Laissez-le tranquille 2 à 3 jours pour être certain(e)s que le béton ait bien pris et d'avantage s'il s'agit d'un plus gros objet. Après avoir démoulé votre pot, laissez-le encore reposer un peu pour bien vous assurer que toute l'eau s'est évaporée et que votre béton est bien solide.





EFFET MARBRE

Et le fameux effet marbré dans tout ça nous direz-vous ?! Eh bien, rien de plus simple. Il suffit d'utiliser deux types de ciments : un blanc et un anthracite. Un ciment normal donne une teinte gris clair typique du béton mais il en existe différentes teintes pour créer des rendus variés. On a eu la chance de pouvoir récupérer en fin de chantier les restes de ciment gris foncé d'une entreprise qui réalise des chapes en béton lissé. Mais vous pourriez le créer vous-même en rajoutant des pigments appropriés. Renseignez-vous sur le sujet.
Le ciment blanc quant à lui se trouve facilement dans les magasins Brico. 



Ensuite, c'est une question de composition. Il faut préparer les deux mélanges séparément et les répartir dans les moules en alternant les couches ou via un autre procédé selon l'effet recherché. L'astuce c'est de travailler la matière à l'aide d'une fine tige en bois de manière à faire apparaître les marbrures sur les parois du moule. Vous comprenez maintenant la nécessité de travailler avec des pots en plastique transparents pour maîtriser un tant soit peu ces différents effets.
Nous avons testé l'effet bi-couche superposée qui se dégrade légèrement, la masse monochrome avec de très légères veinures ou encore quelque chose de plus mélangé gris/blanc.  Testez et amusez-vous au grès de vos envies !






Voilà ! Il ne vous reste plus qu'à installer votre petite plante verte. Choisissez une espèce qui demande peu d'arrosage. Pensez à un cactus ou une plante grasse. Le béton est étanche. Placez donc un peu de gravier dans le fond pour assurer un bon drainage et éviter que les racines n'aient les pieds dans l'eau.


Nous espérons que cet article vous a plu. N'hésitez pas à nous partager vos réalisations en béton. Nous sommes curieuses !!

Et si se salir les mains ce n'est pas votre truc, si vous n'avez pas le temps ou pas la motivation de faire ces pots vous-même, sachez que nous prévoyons une petite vente de nos réalisations très prochainement. Faites-nous signe si ça vous intéresse !